Taille

Mardi 10 juillet: Trop de pommes !

Fin du matinée de travail ce mardi matin:10-juillet-3073244408-1531335984232.jpg

Une brouette plein de (presque) belles pommes pour le composte! Et une branche allégée et étayée.

En effet, nous n’avons pas éclairci les pommes assez tôt – c’était trop difficile de se résoudre à renoncer à ces belles pommes, alors l’impensable est arrivé ! Deux branches se sont cassées !

 

 

 

Activités, Verger de Marvoisie, Verger du Grand Saule

Avril 21 et 25 – Marvoisie – c’est tout beau !

Cliquer sur les images pour les voir plus grande.

Merci au deux membres d’AAM qui ont loué le débrousailleuse puis passé la journé à tondre, non seulement Marvoisie mais aussi derrière la pépinière à Grand Saule.
Le samedi avant de nombreux membres ont préparé le terrain en nettoyant le tour des arbres

Et le samedi après le passage de la débroussailleuse au Grand Saule, les membres ont nettoyé la pépinière

Une fois les fleurs de pissenlit passées (car les abeilles d’à côté les butinent) Thomas tondra entre les rangs des arbres au Grand-Saule où le tour des arbres ont été soignés selon les consignes de Monsieur Scherrer.
IMG_3182

Cours, Verger de Marvoisie, Verger du Grand Saule

Avril: LPO – Croqueurs de Pommes…

 

On n’arrête plus ! Et comme l’indique le titre, ce mois d’avril nous nous sommes fait aussi accompagnés, le vendredi 6, par le LPO (qui chercher actuellement des volontaires pour l’obervation des buzzards cendrés en Isère) qui sont venus à deux nous installer des nids aux mésages bleue, mésage charbonnière, et bergeronette . MERCI


Et des Croqueurs de Pommes, venus le samedi 24 pour nous apprendre à faire une greffe en couronne.
20180421_145327' (Medium)

Entre les deux, nous avons terminé la taille au Grand Saule, sous l’œil avisé de Monsieur Chatelet, pendant que d’autres ont dégagé les herbes autour des arbres, au Grand Saule le samedi 7 et 14 et à Marvoisie le 24 et arrosé surtout les plus jeunes arbres avec le purin d’ortilles, prêle et consoude, préparé par Chantal,  pour les nourrir.

Il y aura à dire sur l’invasion d’asters sur le verger de Grand Saule, fleures tellement apprécié par les abeilles, mais qui hébergent des cicadelles, qui abîment l’écorce des arbres …. mais bon ..c’est le printemps, et on n’arrête plus 🙂

Cours, Verger du Grand Saule

24 mars: apprendre à faire des greffes

Fondamentalement – pour faire prendre le greffon sur le porte greffe, il faut qu’il y a ait un maximum du cambium de l’un en contacte protégé avec le cambium de l’autre. (voir l’illustration du cambium sur cette page des croqueurs d’Anjou). Cependant, les manières de réussir ce tour de force sont multiples et variées, et après des démonstrations très claires autour d’une table (merci pour la table Thomas du Citrouille et Compagnie 🙂 ) tout le monde s’est entassé dans la pépinière pour la mettre en pratique …. le temps nous dira les résultats.
Merci infiniment à Pierre et Jean-Luc, des Croqueurs du « Confluent Ain-Isère-Savoie » d’être venus passer la matinée à partager votre savoir avec nous.

Cours, Verger du Grand Saule

Cours pratique de taille: Samedis 3 et 17 mars

L’enthousiasme à l’envers et contre tout:pluie

Le premier jour prévu pour la taille des arbre a trouvé la neige par terre et avec un température ressenti dans les moins 2 ou 3 ! Les quatre vaillants membres des Croqueurs de pommes, venus de l’Ain pour l’occasion, se sont fait surpris par le mauvais temps, car il faisait plus clément chez eux ! Il y avais 5 membres de l’AAM pour les accueillir et cueillir leurs conseils (que l’on peut lire ici ).
Alors un peu de pluie le 17 mars n’as pas découragé nos membres, qui sont venu nombreux pour démarrer la taille de leurs arbres 🙂

Activités, Cours, Verger de Marvoisie

Prélèvement de greffons à Marvoisie – samedi le 13 janvier

IMG_2845.jpgEn effet, pour les fruit à noyau, les greffons sont prélevés AVANT le 15 janvier, et pour les fruit à pépins jusqu’au fin février. Ils sont ensuite gardés au noir dans le frigo, afin qu’au moment du greffage le greffon a un retard végétatif par rapport au porte greffe, ce qui augment la chance du succès. Un membre nous a trouvé ce mémo très utile

espèces, Non classé

Malus sieversii est bien l’ancêtre de toutes les pommes cultivées !

 

POMMIER-malus-sieversii-pepinire-lavergne-1442697054a

C’est la pomme originelle dont descendent toutes celles que nous connaissons aujourd’hui , et cette variété est présente sur notre verger de MARVOISIE
C’est en Asie Centrale, au Kazakhstan, au cœur des montagnes célestes du Tian Shan, a dans des forêts ancestrales que se cache le secret de l’origine de tous les pommiers duu monde , les ancêtres de nos pommiers actuels : les pommiers Malus sieversii
Ces pommiers existaient déjà il y a plus de 65 millions d’années en même temps que les dinosaures. Ils peuvent atteindre 30 mètres de haut, vivre jusqu’à 300 ans et surtout ils donnent d’énormes quantités des pommes aux couleurs, tailles et goûts extrêmement variés.
Une saveur que l’on doit aux ours du Tian Shan.. Qui se nourrissaient des fruits et en dispersaient les graines partout dans les montagnes grâce à leurs déjections …. les pommes ramassées par les nomades du Kazakhstan, voyagent depuis 10 000 ans avant notre ère au gré des déplacements de populations.
Chez Malus sieversii, depuis des millions d’années selon le principe de la sélection naturelle à en vivant à l’état sauvage et grâce au constant brassage génétique, ces pommiers ont su développer des gènes de résistance aux principaux fléaux ,ces maladies qui ravagent nos pommiers clonées ,greffées …
Ces forêts de pommiers sauvages originels portent en elles un patrimoine génétique d’une richesse inestimable. Voir « les origines de la pomme »

Activités, Verger de Marvoisie, Verger du Grand Saule

Intervention aux deux vergers – lundi 27 novembre

IMG_2494Pas très agréable de pulvériser la bouillie bordelais sur les 270 arbres. 5 membres courageux y sont attelés un lundi matin de novembre.
Autorisé en culture bio contrôlé, son utilisation reste contesté par certains membres de notre assos. Qu’en pensez vous?

D’après notre spécialiste, la chute des feuilles laisse une cicatrice qui peut laisser un accès aux maladies. La bouille bordelaise a seulement une action préventive, et non pas préventive. Pour en savoir plus cliquer ici