Verger du Grand Saule

Les campagnols et leurs dégâts

Dans un précédent billet il était question des observations que l’on peut faire sur les vergers et de l’impact de la population de campagnols sur les arbres. Voici une photo pour illustrer ces propos.

Les traits rouges indiquent les « taupinières »

Peut-on parler de taupinières quand il s’agit non pas de taupes mais de campagnols ? Toujours est-il que ces petits monticules de terre, particulièrement nombreux autour de cet arbre, sont des indices de la présence de ces rongeurs. Qui… rongent les racines ce qui se traduit par cet aspect penché. Pour savoir si c’est l’effet d’un vent dominant et de racines endommagées, il suffit d’essayer de faire bouger le tronc. Dans le cas de cet arbre, on peut le faire bouger sans difficultés, comme s’il était planté dans un terrain mou.

Deux perchoirs à buses ont été installés il y a quelques années sur le terrain afin de faciliter la prédation naturelle des campagnols mais il est difficile de lutter contre leur présence sur ce verger. En effet il jouxte des champs de maïs et lors des labours ces bestioles trouvent refuge dans la terre meuble et « tranquille » de notre terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *