Activités, Verger de Marvoisie, Verger du Grand Saule

Quelques nouvelles…

Tout d’abord, ça y est, l’association possède maintenant son propre petit pressoir manuel, ce qui permet de faire du jus de pommes en utilisant aussi les pommes tombées qui se seraient talées dans les cagettes en attendant le « grand pressage » chez Patrick.

Pressage à Marvoisie

Il y a eu plusieurs fortes bourrasques cette année et les jeunes arbres du Grand Saule en ont souffert. La première fois nous avons pu constater que la cassure avait eu lieu au niveau du point de greffe et que le centre des troncs brisés présentait une zone noire. Ces jeunes arbres auraient pu continuer à pousser mais leur longévité était déjà compromise par ces points d’entrée de maladies (champignons, chancre ? Mystère).

12 juin 2019

La seconde série d’arbres bousculés a été plus douloureuse à constater. Il s’agissait de variétés plus développées, et les fruits étaient presque prêts à être récoltés.

2 octobre 2019

Comment éviter ces dégâts ? Faut-il prévoir plusieurs tuteurs avec des sangles pour aider les arbres à résister à des épisodes de vents violents ? Faut-il plus éclaircir les fruits pour éviter une surcharge qui fragilise les branches et donne plus d’emprise ? Il est dit que selon les porte-greffes, il faut maintenir ou pas les tuteurs en place en permanence. C’est théoriquement le cas pour ceux que nous utilisons qui permettent un développement rapide et une mise à fruits précoce mais avec un faible développement racinaire. Selon d’autres avis, le fait de tuteurer les arbres empêchent certaines fibres du tronc de se développer (je reste vague, comme mes connaissances en la matière) et le rend fragile, comme un membre qui resterait en permanence dans un plâtre. Si on regarde la chose du bon côté, on peut se dire que les arbres étaient plantés trop serrés et allaient rapidement entrer en concurrence. A quelque chose malheur est bon ?

L’Assemblée Générale s’est tenue vendredi 11 octobre, de 18 h 30 jusqu’à 20 h. Une quinzaine de personnes étaient présentes, dont quelques nouveaux adhérents. Vous pourrez trouver un compte-rendu dans l’onglet bilan. Il est apparu que la subvention accordée par la Mairie recouvre à peu de choses près les frais engagés par l’AAM, les plus gros postes étant la tonte et les cours. Cette année nous avons pu toutefois faire des économies qui seront reportées sur l’année fraîchement entamée grâce à l’engagement de quelques bénévoles qui ont assuré à plusieurs reprises la tonte de Marvoisie, à la fois et à la débroussailleuse. Qu’ils en soient grandement remerciés !!!

4 mai 2019

1 réflexion au sujet de “Quelques nouvelles…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *