Cours

Les nichoirs

Lors du cours sur l’entretien des vergers en automne et hiver, M. Scherrer nous a parlé des nichoirs, pour insectes et pour oiseaux. En facilitant l’installation de chrysopes par exemples, on peut lutter contre la prolifération des pucerons (les larves de cet insectes en sont friandes). Les mésanges sont des alliées efficaces contre les chenilles et les carpocapses qui s’attaquent aux pommes.

La fabrication de tels nichoirs pourrait occuper les longues soirées d’hiver ou les samedis matins quand les intempéries empêchent de s’occuper des vergers…

Nichoir à chrysopes

Nichoir à mésanges, la dimension de l’ouverture détermine l’espèce qui pourra élire la boîte pour faire son nid. Il est important de vérifier l’état de ces nichoirs, notamment en changeant la litière et en évacuant l’ancienne, sinon l’accumulation de matériaux empêchera la nidification.

Qui dit nichoirs, dit aussi mangeoires pour aider ces auxiliaires à traverser l’hiver. Il existe une grande variété de modèles, depuis ceux du commerce jusqu’à ceux bricolés avec une bouteille en plastique, l’important étant, comme pour les nichoirs de veiller à ce que cette installation ne facilite pas la prédation (par exemple, il vaut mieux ne pas mettre de bâtonnet devant l’entrée du nichoir qui pourrait servir d’appui à une martre ou une fouine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *